DOSSIER : Avez-vous déjà pensé au partenariat de notoriété ?

 Jacques Sizun
 

En plein essor, le partenariat de notoriété est un dispositif gagnant-gagnant pour rapprocher un porteur de projet d’un acteur économique. En construisant des projets innovants, chacune des parties bénéficie ainsi de la notoriété de son partenaire. Tandis que le porteur de projet profite de la visibilité de l’entreprise associée, cette dernière tire parti en termes d’image d’un soutien à une action d’intérêt général. Voici un panorama des possibilités du partenariat de notoriété.

Au cœur de la baie de Somme, l’Abbaye de Valloires a eu recours à l’agence Fourreau & Associés dans le cadre d’une campagne de mécénat pour la réfection de sa toiture en organisant une exposition de photographies du monument dans plusieurs gares de la région. Ce procédé permet ainsi de contourner l’interdiction du discours commercial dans les gares, par une campagne d’affichage liée à l’intérêt général. De même, lors du lancement en 2016 du fonds de dotation du CHU de Brest, des portraits de chercheurs et présentations de leurs actions ont été affichés à l’aéroport de la capitale bretonne, pour ses 300 000 visiteurs.

Plus emblématique encore fut, en 2006, la création de produits d’appel autour de l’exposition « Dragons » du Museum d’Histoire Naturelle de Paris, alors client de l’agence. Via un mécénat de compétence, l’entreprise Eco-Emballages a financé la création de deux sculptures monumentales de dragon en produits recyclés, installées à Paris-Gare de Lyon et dans le Jardin des Plantes pour publiciser la manifestation et dans le même temps attirer des bienfaiteurs. Second partenaire, la SNCF a bénéficié en échange de tarifs préférentiels pour l’accès à la manifestation. La démocratisation culturelle se mêlait à des considérations environnementales. Effet boule de neige, le succès rencontré par l’initiative a créé une dynamique vertueuse autour du musée. Outre l’accroissement de la fréquentation, côté finance Eco-Emballages devenait mécène de la galerie des enfants, la société Sharp nouait un partenariat pérenne en leur faveur, Sciences et Vie junior se rapprochait du musée …

Ces quelques exemples montrent combien le partenariat de notoriété, riche et polymorphe, n’a pas encore fini de montrer l’étendue de son potentiel.

 

SARAH HUGOUNENQ.